2.2 – Préamplificateur, amplificateur de puissance et amplificateur intégré ?

Pourquoi utiliser un préamplificateur ?

L’amplification de puissance permet de rendre le signal suffisamment puissant pour être exploité par vos enceintes, avec linéarité et un minimum de distorsions, en amplifiant la totalité du signal audio qui lui est fournie.

Amplifier la totalité du signal audio implique cependant l’amplification du bruit, c’est à dire l’ensemble des perturbations non désirées contenues dans le signal. Concrètement, amplifier sans préamplificateur implique l’apparition d’un bruit de font de type « hum » constant dans la musique, le bruit résiduel. Le préamplificateur permet d’augmenter le ratio signal sur bruit en amplifiant uniquement la partie relevante du signal, c’est à dire seulement la musique, pour la délivrer à l’amplificateur.

Ratio Signal Sur Bruit

Cet apport de gain, c’est à dire la différence entre le niveau de tension à l’entrée et à la sortie de l’amplificateur, est particulièrement important lorsque l’on utilise des amplificateurs de faibles puissances.

Cela permet à l’écoute de mieux saisir les micro-informations contenues dans le message musical, et la plupart des préamplificateurs octroient en outre une coloration qui leur est particulière, conférant une certaine « chaleur » au message musical. Cette coloration, résultat de distorsions harmoniques, ou son absence totale dans un préamplificateur dit transparent, peut être de prime importance selon le type de musique écoutée, l’amplificateur de puissance et les enceintes utilisées et enfin, bien sûr, vos propres goûts musicaux.

Pourquoi séparer préamplification et amplification de puissance ?

Les débuts de l’amplification reposaient sur la technologie à tubes, dont les dégagements de chaleur et l’importante consommation électrique avaient l’inconvénient d’être nocifs tant à la longévité du préamplificateur qu’a la qualité du signal délivré par celui-ci.

L’apparition des amplificateurs à transistors a permis de s’affranchir de cette contrainte et offert la possibilité d’intégrer plus facilement les deux éléments à un même châssis.

On note cependant que l’intégration dans un même châssis pose des défis techniques dans la construction de l’ampli intégré notamment au niveau de la gestion de l’alimentation et des interférences afin de préserver toute la qualité du signal de l’entrée à la sortie.

D’autre part, les fabricants de matériels audio ont longtemps préféré construire des électroniques extrêmement poussées en éléments séparés afin de démontrer leur savoir faire dans l’un ou l’autre des domaines, deux éléments qui ont contribué à établir un standard de la section d’amplification séparée.

On peut toutefois aujourd’hui trouver d’excellentes électroniques intégrées capables de très bonnes performances, et ce à prix abordables.

Quelques exemples d’électroniques intégrées de factures exemplaires, puissantes et musicales (de gauche à droite):

McIntosh MA8900, la dernière génération d’intégrés du fabricant américain;

Mastersound Evo 300B, chaleureuse musicalité à l’Italienne;

Luxman LX-380, héritier savoir faire de la mythique firme Nippone.

Voir plus d’amplificateur Intégrés.

Que choisir ? Amplificateur intégré ou section d’amplification en deux éléments ?

Un premier critère est d’ordre financier. Le coût de deux éléments séparés est en général supérieur à celui d’un intégré, en particulier si l’on considère la nécessité de s’équiper de câbles supplémentaires (alimentation et secteur) en éléments séparés.

Un second critère concerne la performance. Bien que les électroniques intégrées soient capables d’excellentes performances, il sera difficile d’atteindre celles obtenues avec un préamplificateur et amplificateur tous deux très haut de gamme qui disposent chacun d’une alimentation spécifique adaptée à leurs besoins. Si vous recherchez la performance inconditionnelle, vous pencherez donc plutôt pour des éléments séparés.

L’aspect pratique et l’encombrement sont également à considérer : un amplificateur intégré prendra de toute évidence moins de place que l’alternative.

Si vous recherchez plus de souplesse et de flexibilité ainsi que la possibilité de faire évoluer votre système, les éléments séparés peuvent constituer un avantage : en jouant sur le préamplificateur et le type et / ou modèle d’amplificateur de puissance utilisé, avec toute la considération requise pour vos enceintes, vous pouvez faire varier le rendu final de votre système et vous approcher de la signature sonore qui vous convient le mieux. A l’inverse, si arranger le mariage d’un ampli de puissance et d’un préampli vous semble fort ennuyeux, mieux vaut pour vous considérer l’achat d’un amplificateur intégré, bien que nous puissions vous accompagner dans cette démarche avec beaucoup de joie et de plaisir !

Précédent
Suivant