2.1 – L’Amplification, pourquoi, comment

L’amplification, depuis quand ?

L’amplification puise ses origines dans celles de la téléphonie et de la radiophonie avec les travaux de l’ingénieur américain Lee de Forest qui développait ce qui était alors dénommé « télégraphie sans fil », et dépose un brevet intitulé « appareil pour amplifier les courant électriques faibles ». L’Audion, le premier tube triode, naîtra deux ans plus tard de cette invention originellement destinée au téléphone mais qui marquera l’essor de la radio, et reste aujourd’hui le développement technologique fondamental qui aura permis à terme, celui de la haute fidélité.

“L’amplification est le procédé par lequel un signal est transformé en un signal d’intensité supérieure, ou amplifié, afin de le rendre exploitable.”

Le développement la radiophonie, et plus particulièrement les développements technologiques dans le contexte de la seconde guerre mondiale, permettront de fait à l’amplification à triode de se perfectionner et se répandre jusque dans les foyers, marquant l’avènement de la haute fidélité domestique.

Très performante mais encombrante, consommatrice d’énergie, et émettant beaucoup de chaleur, l’amplification triode trouvera progressivement un remplaçant qui deviendra quasi exclusif dans les années 1970 sur les marchés domestiques avec le développement de l’amplification à transistor, plus compacte et moins gourmande.

Si l’amplification à tubes a toujours conservé une place particulière auprès des audiophiles, ces dernières décennies ont marqué son retour en force.

L’amplification en haute fidélité ?

Le fonctionnement des enceintes haute fidélité rend l’utilisation d’une section d’amplification indispensable

En effet, les haut-parleurs de vos enceintes ont pour mission de transformer le courant électrique en ondes mécaniques, les ondes ondes sonores.

Elles utilisent (en règle générale, voir notre section sur les enceintes haute-fidélité) pour cela le principe d’induction électromagnétique : lorsqu’un élément conducteur placé dans un champ électromagnétique est parcouru par un courant, il est soumis à une force électromagnétique (force de Laplace).

De même, dans vos enceintes, le courant électrique parcourt la bobine mobile du moteur soumise au champ magnétique de l’aimant, ce qui créé un mouvement qui est transmit à la membrane du haut parleur qui rentre ainsi en vibration et induit des variation des pression dans l’air que nous percevons comme le son produit.

schéma enceinte

Ce procédé nécessite un courant électrique d’une puissance suffisante pour mettre en mouvement la membrane de la bobine que les sources audio sont bien incapables de fournir !

Intervient alors l’amplification qui récupère le signal de sortie de la source audio et l’amplifie pour lui conférer un niveau de puissance adéquat.

Ce processus est d’une extrême importance dans un système haute fidélité, car l’amplification du signal doit réussir le défi d’en conserver la nature sans induire de distorsions. L’amplificateur travaille sur une largeur de bande, la plage de fréquence qu’il est capable d’amplifier, ou il doit faire preuve d’une grande linéarité, c’est à dire y être capable d’amplifier le signal de manière égale quelle que soit la fréquence à reproduire.

“Largeur de bande = plages de fréquences travaillées par l’amplificateur”

“Linéarité = capacité de l’amplificateur a amplifier de manière égale les différentes fréquences”

La section d’amplification inclut préamplification et amplification de puissance. Nous abordons dans le guide suivant en quoi la préamplification est indispensable et quels peuvent être les déterminants du choix d’une section d’amplification séparée, avec préampli et ampli de puissance, ou intégrée.

Précédent
Suivant