Le son est une onde qui se propage dans l’air. La propagation de cette onde mécanique induit des variations de pression dans l’air qui sont perçues par l’oreille humaine et interprétées par le cerveau.

Chaque onde sonore est caractérisé par une fréquence, et une amplitude. La fréquence correspond au nombre d’itérations de la période par seconde, mesurée en Hz (1 / Nombre de périodes par seconde) et l’amplitude mesure le niveau de pression acoustique.

« Fréquence = Nombre de périodes par seconde
Amplitude = Niveau de pression acoustique »

Réprésentation schématique d'une onde acoustique -

Ces grandeurs physiques se traduisent respectivement en hauteur et en intensité du son. Les fréquences élevées correspondent aux sons aigus, tandis que les fréquences basses correspondent aux sons graves. De même, de fortes amplitudes correspondent à des sons de forte intensité, tandis que de faibles amplitudes correspondent à des sons de faible intensité.

« Plus la fréquence est haute, plus le son est aigu
Plus l’amplitude est grande, plus le son est intense »

Nous sommes au mieux capables de percevoir les sons pour des fréquences situées entre 20Hz et 20KHz. Bien que les sons perçus par l’oreille humaine soient de nature très complexes, on choisit par convention de les modéliser sous la forme d’une onde sinusoïdale qui correspond à une fréquence précise. C’est également avec ce type d’onde que les tests d’audition sont réalisés.

« Limites de l’ouïe Humaine : 20 Hz – 20 kHz »